• Bourgeons de marroniers

     

     

     

    Du milieu de l'été à la fin de l'hiver,

    les bourgeons des plantes se figent

    sommeillant hors du temps.


     

    Quel mystérieux philtre hypnotique plonge les bourgeons

    dans ce lourd sommeil ?


     

    Dès qu'en été la durée du jour commence à décliner,

    la plante élabore une substance au nom révélateur :

    la " dormine ".



    Sous son influence les bourgeons cessent toute activité.

    Véritables places fortes entourées d'un armure d'écailles

    ils protègent les ébauches des feuilles.


     

    Le froid ne peut rien contre eux.


     

    Mieux, c'est lui qui va donner le signal du réveil.

    Le bourgeon dormant est éveillé

    par la morsure du froid hivernal.


     

    Cependant, il s'est délivré de l'effet paralysant de la " dormine ",

    il ne peut manifester sa vitalité

    car la température est trop basse.

    En s'éveillant ainsi au coeur de l'hiver,

    le bourgeon adopte une habile stratégie.

    Le voici tel un ressort prêt à se détendre.

    Il suffit alors d'un redoux

    pour qu'il explose en libérant ses feuilles.

     

     

     

    La plupart des bourgeons " débourrent " entre février et avril.

    Ce débordement longtemps contenu

    a une étonnante violence.

    En quelques jours,

    feuilles et rameaux se développent à vue d'oeil.

    Il s'agit pour la plante de franchir 

    le plus vite possible ce stade délicat :

    Les jeunes feuilles sont fragiles

    comme du papier de soie.


    Au terme d'une vie somnambulique,

    le bourgeon meurt

    dans un embrasement

    de sève et de chlorophylle.

     

    C. Nuridsany

     

     

     

     

     

     

    Bourgeons-chatons-. 0266 modifié-1

     

     

     

     

     

     

    Bourgeons-chatons-. 4945-2 modifié-1

     

     

     

     

    Bourgeons-chatons-. 4927-2 modifié-1

     

     

     

     

     

    Bourgeons-chatons-. 4943-2 modifié-1

     

     

     

     

     

    514 modifié-1

     

     

     

     

     

    Bourgeons-chatons-. 4936-2 modifié-1

     

    « La lumièreAccorder son regard »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Avril 2013 à 12:00
    Une série de toute beauté, symbole du renouveau de la nature. Merci.
    2
    Mercredi 10 Avril 2013 à 12:00
    J'aime beaucoup la 3 ! :)
    3
    kas
    Mercredi 10 Avril 2013 à 12:00
    bien se préparer puis bondir !
    4
    Jeudi 11 Avril 2013 à 12:00
    Superbe , le réveil des arbres et de la nature est très beau . C'est adorable A bientôt
    5
    Samedi 13 Avril 2013 à 12:00
    Quand on pense à tout ce qu'il y a dans un simple bourgeon : la vie!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :