• Le sable...



     





    Ma colline est un visage,
    mon rêve une sirène.

    Dans ma maison corail,
    je sais lire les signes
    posés par les marées.

    Le sable prend mes mains
    et s'égare.

    Les étoiles parfois me parlent
    d'une nuit qui n'existe pas.

    Les fleurs chez moi
    sont transparentes
    et savent écouter,
    comme la pierre bleue,
    les chants secrets du silence.

    Christian Da Silva

     

     
    « La nuit descend...Désert »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Février 2009 à 12:00
    Joli poème ! Bonne soirée !
    2
    Samedi 21 Février 2009 à 12:00
    J'aime beaucoup! Belle journée!
    3
    Samedi 21 Février 2009 à 12:00
    Belle empreinte qui fait penser à un fossile. Pas eu le temps de passer partout hier. Bonne journée
    4
    Dimanche 22 Février 2009 à 12:00
    Il ne faut pas trop de monde sur les plages pour apercevoir le sable et sa mouvance.. clem
    5
    Dimanche 22 Février 2009 à 12:00
    La photo est originale,je vois une pieuvre?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :