• Le soleil vient D'éclore. Sa lumière ruisselle et crépite.
    Elle égrène un chant de cascatelle,



     



    réveille chaque brin d'herbe pourvu de sa gourde pour la soif.





    Ses doigts caressent en passant les cordes d'une harpe
    qui module jour et nuit un chant de confiance en la vie.





    Elle dévoile un moment les trésors de " l'épervière pilosèle " :
    joaillerie impalpable où des rivières de diamants 
    étincellent pour le plaisir des yeux :
    moment d'émerveillement au ras du sol.

    Richesse de cette eau ! Elle apporte avec elle l'espoir de chaque vie,
    la fait naître, l'accompagne jusqu'au dernier jour.
    Souplesse qui épouse les contours les plus sinueux ;
    patience qui rend lisse les pierres les plus dures.

    Vivre comme cette eau... Elle coule librement,
    irrigue, fertilise, étanche la soif, purifie,
    s'arrête, repart... sait où elle va.

    Amédée besset
    ( En chemin )

     

    24 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Coquelicot

     

     

     

     

    Coquelicot

     

     

    Coquelicot

     

     

     

    Coquelicot

     

     

     

    Coquelicot

     

     

    Coquelicot

     

     

     

    Coquelicot

     

     

     

    Coquelicot


    23 commentaires
  •  

     

     

    Dans la mythologie grecque 

    Adonis était un jeune homme dont s'éprit Aphrodite. 

    Artémis son époux en prit ombrage et le fit tuer par un sanglier.

    Aphrodite s'en émut et lui rendit la vie sous la forme d'une fleur rouge écarlate :

    l'adonis goutte-de-sang.

     

     

    ad 10

     

     

     

    ad 11

     

     

     

     

    ad 14 m

     

     

     

     

    ad 2

     

     

     

     

    ad 13

     

     

     

     

     

    ad 6

     

     

     

      l’Adonis d’été est devenu  rare.

    Comme beaucoup de Renonculacées, il contient de nombreux alcaloïdes,

    il est donc toxique et pouvait rendre malade le bétail

    qui consommait du foin contenant trop de graines d’Adonis,

    ou la plante fraîche car une fois séchée, elle n’est plus dangereuse.

    L'Adonis pousse de préférence dans les terrains chauds et calcaires,

    il a aujourd'hui pratiquement disparu des champs comme tous les Adonis messicoles

     

     

     

     

     

    Adonis

     

     

     

    Frère quasi jumeau de l’Adonis d’été, l’Adonis d’automne,

    comme son nom l’indique, fleurit plus tardivement.

    En outre, on peut le différencier de son collègue estival,

    car ses feuilles sont sessiles, et non pédonculées comme chez l’Adonis d’été.

    En outre, ses graines forment un fruit plus trapu.

    La "goutte de sang", plante autrefois bien connue,

    reste l’Adonis le moins rare de France,

    mais n’a pas échappé pas à une régression sévère de sa population.

    Strictement messicole, on ne le rencontre pas en dehors des champs.

     

     

    24 commentaires
  •  

     

     

    Heureuse rencontre.

     

     

     

    Heureuse rencontre.

     

     

     

     

    Heureuse rencontre.

     

     


    25 commentaires
  •  

     

     

    Pavots d'Islande

     

     

     

    Pavots d'Islande

     

     

     

    Pavots d'Islande

     

     

     

    Pavots d'Islande

    Pavots d'Islande

     

    Pavots d'Islande

     

     

     

     

    Pavots d'Islande

     

       

     

    Pavots d'Islande

     

     

     

    Pavots d'Islande

     

     

     


    26 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires